Mai 1967

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les premiers jours du mois sont marqués par une forte baisse des températures : le vent est froid et il pleut ; on rallume le chauffage. Dans les champs et les jardins, les pommes de terre sont souvent victimes du gel.

Mercredi 3 : un matelot du « Mousmé » de Lesconil se noie, emporté par un coup de roulis.

Nuit du mercredi 3 au jeudi 4 : vent fort (88 km/h à Penmarc’h).

Jeudi 4 (Ascension)  : « Les diables de Guadalcanal», film de guerre de Nicholas Ray, avec Robert Ryan et John Wayne, au cinéma Celtic

La Direction des pêches a pour projet d’interdire la pêche sur une grande partie de la grande vasière (zone de 2800 milles carrés), elle se heurte aux vives protestations des professionnels qui pensent que la mesure entraînera la mise au chômage des équipages de 250 chalutiers. Ils proposent plutôt qu’on aille vers un élargissement de la maille du chalut à 10 mm et qu’on rejette les langoustines grainées.

Vendredi 5 : naufrage du caseyeur de Camaret  « Commandant Estienne d’Orves » avec deux hommes à bord.

Arrivée à la base de Lann-Bihoué du premier Breguet 1150 « Atlantic ». Il est destiné à remplacer le Neptune pour les missions de recherche en mer. La base en comptera huit à dix avant la fin de l’année.

Week-end du 6 : « Ligne rouge 7000» de Howard Hawks au cinéma Celtic.

Dimanche 7 : les nappes de pétrole du « Torrey Canyon » sont à 70 km dans le sud-ouest de Penmarc’h.

Mardi 9 : un barrage est mis en place pour protéger le port d’Audierne.

Jeudi 11 : huit chalutiers de Saint-Guénolé appareillent pour aller verser de la sciure sur les nappes de pétrole au large de Penmarc’h : « Aigle des mers », « Anne et Cathy », « Belle Bretagne », « Le Capelan », « Cénacle », « En avant » et « la Gazelle ».

Pierre Garrec à la barre du « Cénacle ». Collection Gilbert Garrec.

Week-end du 13 : « Les Malabars sont au parfum», comédie de Guy Lefranc, avec Roger Pierre, Jean-Marc Thibault, Darry Cowl, au cinéma Celtic

Lundi 15 : « Belle Bretagne » et « En avant » partent en soirée pour la baie de Concarneau ou de premières captures intéressantes de sardines étaient signalées la semaine dernière. Sept autres bateaux comptent « faire la sardine » cette année : « Aigle des mers », « Jacques et Martine », « Jean-Pierre Yvon », « Paotred Jean Matelot », « Per Nostis », « Try men » et « la Voix du marin ».

Promenade paroissiale sur le littoral du nord Finistère et des Côtes du Nord.

Mercredi 17 : la grève nationale contre les pouvoirs spéciaux mobilise fortement le Pays bigouden.

Devant la menace de la pollution du Torrey Canyon, des mesures de fermeture du Goulet de Brest et de la Baie de Douarnenez sont prises.

Jeudi 18 : une nappe de pétrole est signalée le long des côtes du Cap Sizun, l’île de Sein est touchée.

Vendredi 19 : les chalutiers sont « en pêche mauvais temps »

Week-end du 20 : « Le Tigre se parfume à la dynamite» de Claude Chabrol, avec Roger Hanin, au cinéma Celtic.

Samedi 19 : les chalutiers sont toujours « en pêche mauvais temps »

Dimanche 21 : les chalutiers sont « à la cape »

La pointe de la Torche est touchée par la pollution du Torrey Canyon.

Lundi 22 : Saint-Guénolé est à son tour victime de la pollution. Une eau jaunie par du pétrole heureusement très dilué vient souiller la côte entre le port et Pors Carn.

Les chalutiers sont toujours « à la cape » sauf le « N’holl zent » et le « Mousse bihan IV » qui sont à Kinsale et le « Mousse bihan couz » qui est en relâche à Cork.

Mardi 23 : les chalutiers sont toujours « en pêche mauvais temps » ou « à la cape »

Mercredi 24 : accalmie en mer d’Irlande.

Le passage d’un avion à basse altitude provoque la panique dans le poulailler de la Métairie Neuve à Plomeur : plus de 700 poulets meurent étouffés.

Lancement au chantier Kersaudy-Gourlaouen d’Audierne du « Fils de la Tante » pour Ferdinand Le Brun, chalutier thonier de 18 m équipé d’un moteur Baudouin DP8 de 240 cv.

Le « Fils de la Tante »

Jeudi 25 : nouveau coup de vent. Un ouragan traverse la France, mais le Pays bigouden est relativement épargné.

Vendredi 26 : vers 10h30, explosion à bord du « Gourami » au port de Saint-Guénolé : une partie du pont est soufflée et monte jusqu’à hauteur des mats. Pierre Boënnec, le mécanicien, est brûlé au visage et aux bras. Le bateau prend feu, mais les pompiers de Penmarc’h aidés de ceux de Pont-l’Abbé parviennent à venir à bout du sinistre.

Week-end du 27 : « Quand parle la poudre», western de Lesley Selander avec Dana Andrews, au cinéma Celtic

Dimanche 28 : vin d’honneur des Cormorans à l’Hôtel Moguérou. Une des rares satisfactions de l’année vient de l’équipe des cadets qui termine en tête de son groupe.

La pêche en baie de Concarneau n’étant pas intéressante, les  sardiniers font route vers la Vendée.

Le mois de mai a été caractérisé par la pluie, le froid et le vent.

Des feux de circulation viennent d’être installés à Saint-Guénolé, à la jonction des rues de la Joie, Pierre-Sémard et Lucien-Le Lay. Ils seront bientôt en fonctionnement.

Bilan du port en mai : 51,3 t. pour un chiffre d’affaires de 107 000 F. , c’est moins bon qu’en mai 1966 : 59,8 t., 112 000 F.

Ce contenu a été publié dans 5 : De 1870 à nos jours, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *