Juin 1965

Calendrier - Copie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mardi 1er : le « Ravageur » débarque 300 caisses dont 250 de langoustines à la criée de Concarneau.

Vendredi 4 : le sardinier « Jacques et Martine » est le premier de la saison à  vendre sa pêche à Saint-Guénolé : 300 kg.

cp Jack (extrait)

Jacques et Martine, carte postale Jack (détail)

Le beau temps est revenu depuis mercredi.

Week-end du 5 : « Cent mille dollars au soleil » de Henri Verneuil, avec Belmondo, Ventura et Blier, au cinéma Celtic.

Samedi 5 : le « Mousse Bihan IV » engage une fune dans son hélice. Il se fait remorquer par le « Gars de la Pointe » jusqu’à Kilronan (Iles Aran).

Lundi 7 : le ligneur-fileyeur « Jean-Luc et Philippe », patron Edouard Nédélec, capture deux requins pèlerins dans ses filets. Le second (1,5 tonne) provoque l’échouage du bateau sur la plage de Mesperleuc en Plouhinec.

Mardi 8 : échec de la tentative de déséchouage du « Jean-Luc et Philippe » dans la nuit du 7 au 8. Un nouvel essai a lieu à midi, au moment de la pleine mer : cette fois il est couronné de succès. Le bateau est conduit à Audierne ; les dégâts ne semblent pas considérables.

A Concarneau le « N’holl Zent » débarque 10,4 tonnes de poissons et langoustines.

Les pêcheurs parviennent à imposer aux conserveurs le prix de 3,17F le kg de germon.

Mercredi 9 : à la cantine de l’école publique de Saint-Guénolé, inauguration d’une exposition itinérante consacrée à la Déportation, dans le cadre de la commémoration de la libération des camps. Elle est présentée jusqu’au 16 juin.

Week-end du 12 : « l’Escadrille Panthère », film de guerre d’Andrew Marton, au cinéma Celtic.

Samedi 12 : Jos Bariou est décoré de la croix de Chevalier du mérite maritime par l’administrateur principal Bonnassies. La cérémonie a lieu à l’hôtel du Centre au Guilvinec.

Dimanche 13 : grand succès populaire pour la fête des thoniers qui se déroule sous un soleil de plomb. Au programme, le matin, tir à la corde par équipes de 6, mât de cocagne vertical. L’après-midi, la course à la godille est remportée par Pierre Boennec, la course de yoles par Vincent Dréau, la course de natation pour adultes est gagnée par Michel Roullot, celle des enfants par Jean Roullot. Il y a aussi des courses de bailles, une course au canard, une course en sacs et une course à la valise.
La fête foraine se tient sur la place et un bal a lieu en matinée puis un autre en soirée dans les salons Kerfriden.

Mercredi 16 : une dépression se creuse tout à coup sur la Manche et provoque une tempête soudaine qui se manifeste par trois heures de pluie torrentielle le matin et du vent violent dans l’après-midi : rafales à 137 km/h à Penmarc’h, mer très forte. Les dégâts sont heureusement minimes, seuls les campeurs ont vraiment souffert.

Vendredi 18 : le « Gourami », lancé en février est parti pour sa première campagne. Il constitue l’avant-garde de la flottille thonière de Saint-Guénolé. Alors que la tempête peine à se calmer au nord, il adresse un message plein d’optimisme à Radio Conquet : « route pêche, beau temps ! ».

Entre le bourg et Saint-Guénolé, à la hauteur de Keréon, une fillette de 5 ans est renversée par une 4L. Grièvement blessée, elle est transportée à Rennes. Elle succombera à ses blessures.

Week-end du 19 : « Guerre et paix » de King Vidor au cinéma Celtic.

Celtic, Tél 1965 06

Fin de semaine magnifique, beaucoup de monde sur les plages le dimanche.

Débuts de la récolte des petits pois en Pays bigouden : elle sera plus faible que les années précédentes car les surfaces ensemencées cette année étaient en forte baisse.

Lundi 21 : le sardinier « Belle Bretagne » tombe en panne en allant pêcher dans les courreaux de Groix. Il est ramené à Concarneau par « la Gazelle« .

Week-end du 26 : « Branle-bas au casino », comédie de Richard Thorpe avec Steve McQueen, au cinéma Celtic

Dimanche 27 : la kermesse des écoles publiques de Saint-Guénolé, favorisée par un temps splendide, connaît un franc succès.

Lundi 28 : le gros de la flottille thonière s’apprête à appareiller. Départs aujourd’hui pour     « Scoubidou », « Enfant de Bretagne » et « Gabrielle-Maryvonne ». Les autres suivront dans la semaine. Au total 49 thoniers vont partir, ce qui fait de Saint-Guénolé le premier port breton d’armement au thon. Les nouvelles unités : le « Monna Lisa », le « Gué Bihen », le « Résolu » viennent grossir l’armada. Le « Gas de Saint-Gué » qui n’est pas encore complètement équipé, les rejoindra pour le deuxième voyage. Il ne restera plus que cinq chalutiers à « faire le nord ».

Mardi 29 : le « Scoubidou » et les autres thoniers partis lundi font « route pêche, mauvais temps ».

Le "Scoubidou", carte postale Combier (détail)

Le « Scoubidou », carte postale Combier (détail)

Un article du « Télégramme » déplore qu’à Saint-Guénolé « les installations portuaires ne soient point en rapport avec l’importance de la flottille. L’accès y est interdit aux basses mers et il n’est pas rare de voir les thoniers attendre plusieurs heures devant une passe où l’eau ne monte que très lentement ».

Arrivée au port du « Patricia », le nouveau bateau d’Alain Jégou, construit à Camaret. Après le « Kreis ar pin », c’est le deuxième chalutier métal de Saint-Guénolé.

Mercredi 30 : les travaux d’aménagement du terrain de tennis de Penmarc’h se terminent.

La campagne sardinière s’avère très décevante pour le moment.

Autres films projetés en  juin au Celtic : « Agent double », film d’espionnage de Hermann Leitner et  « Le Grand Duc et l’héritière », comédie de David Swift avec Glenn Ford.

Bilan du port : 34 tonnes (55 t en 1964) et 85 000 F de chiffre d’affaires (108 000 en 1964).

Ce contenu a été publié dans 5 : De 1870 à nos jours, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *