Janvier 1971

Vendredi 1er : début d’année glacial.

Dimanche 3 : à Quimper, les Cormorans sont battus 4 à 1 par la réserve du Stade Quimpérois. Guilvinec repasse en tête du groupe de Promotion.

Lundi 4 : le froid persiste sur la Bretagne, mais Penmarc’h est relativement épargné avec une température de 1°.

Mardi 5 : le radoucissement commence, il fait 4° à Penmarc’h.

A 6h20, le ligneur « Miniature », déporté par une rafale, heurte un rocher dans la passe. Aussitôt une rentrée d’eau se produit à bord. Le bateau fait alors demi-tour et Sylvestre Rioual essaye de l’échouer le plus haut possible au fond du port, mais ce n’est pas suffisant, et malgré l’intervention des pompiers il est immergé à marée haute. Il faut attendre la basse mer de l’après-midi pour le mettre en sécurité.

Dimanche 10 : les Cormorans battent Châteaulin 2 à 0, buts de Volant et Olivier.

Lundi 11 : décès de Pierre Jean Biger, 75 ans, ancien boulanger, rue Pierre-Sémard.

Dimanche 17 : en amical, les Cormorans battent l’AS Scaër 2 à 0, deux buts de Gest. Match contrarié par un vent très froid.

Mardi 19 : une tempête sévit pendant la nuit du mardi au mercredi avec de fortes pluies et des rafales à 90 km/h à Penmarc’h.

Mercredi 20 : accalmie le matin. En Pays bigouden les bateaux restent au port, seuls quatre tentent une sortie, tous de Saint-Guénolé. Ils reviendront rapidement au port. L’après-midi la tempête se reforme, avec des rafales de 100 km/h. En soirée la mer devient très forte avec des pointes de vent à 113 km/h.

Jeudi 21 : on relève encore des pointes à 100 km/h dans l’après-midi, mais la tempête fait peu de dégâts en Pays bigouden. Ce n’est pas le cas à Douarnenez où six langoustiers cassent leurs amarres et partent à la dérive. Deux d’entre eux sont brisés par les rochers.

Samedi 23 : compétition de saut à la perche à la salle omnisport à Penmarc’h.

Dimanche 24 : le match Penmarc’h –Plonéour est perturbé par un vent violent. Les Cormorans l’emportent 4 à 0 (buts de Variel, Volant et deux buts de Le Rhun).

Les chalutiers sont en relâche.

Mardi 26 : les chalutiers sont toujours en relâche.

Une nouvelle tempête éclate dans la nuit du mardi au mercredi.

Mercredi 27 : légère accalmie au nord, les chalutiers reprennent la mer.

Dimanche 31 : plusieurs chalutiers sont « en pêche, mauvais temps ».

Gars d’Arvor 1 – Cormorans 7

Bilan du port en janvier : 282 tonnes, 1 597 000 F de chiffre d’affaires (307 tonnes pour 1 229 000 F en janvier 1970). La baisse de tonnage, qui frappe tous les ports bretons, est causée par le mauvais temps pendant la deuxième quinzaine du mois.

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *