Février 1970

Dimanche 1er : Gourlizon 0 – Cormorans 4

Mercredi 4 : réunion d’information à la mairie de Penmarc’h en vue de créer un Comité d’action culturelle dans la commune.

Dans la nuit de mardi à mercredi à Loctudy, des vandales lâchent les amarres de deux chalutiers, le « Sant Tudy » et le « Kerguen ». Par miracle les bateaux ne touchent pas les rochers et finissent leurs courses sur la plage de l’Ile-Tudy.

La réclamation déposée par les Cormorans à l’issue du match du 30 novembre à Plomodiern a été prise en compte : la rencontre va être rejouée.

Week-end du 7 : « Le hold-up du siècle » de Jack Donohue, avec Frank Sinatra et Virna Lisi, au cinéma Celtic.

Samedi 7 : lancement au chantier Pierre Gléhen d’Audierne du « Koroller II » pour Pierrot Daoulas et Pierre Bellet.

Le « Koroller II », carte postale Le Doaré n°4434

Premier entraînement de la future équipe féminine de handball des Cormorans.

Dimanche 8 : en relâche à Newlyn avec le « Gloria Maris », Nonna Tanniou, 54 ans, fait une chute sur le pont du bateau. Transporté à l’hôpital, il décède quelques heures plus tard.

Mardi 10 : les chalutiers sont toujours en relâche.

Mercredi 11 : à l’occasion des Gras, l’Amicale laïque organise comme chaque année une randonnée en voitures décorées le matin, et un grand rassemblement de mascarades place du marché l’après-midi. La journée se poursuit dans les Salons Kerfriden par un bal masqué pour les enfants en fin d’après-midi et un autre pour les plus grands en soirée.

Jeudi 12 : dans la nuit de mercredi à jeudi une tempête se lève, c’est déjà le 27ème coup de vent depuis le début de l’année et cette fois c’est du sérieux : il s’agit de la tempête la plus forte depuis dix ans, elle est classée en ouragan. Les rafales atteignent 150 km/h à Penmarc’h, on relève même 185 km/h à Ouessant. A terre on ne compte plus les arbres abattus, les antennes et les ardoises arrachées. A Pont-l’Abbé, une maison s’effondre en partie et la toiture du supermarché Mevel est soufflée par le vent.

En mer, la situation est beaucoup plus dramatique, l’océan est en furie, la visibilité nulle. On est sans nouvelles du chalutier « Agami » de Loctudy, il se trouvait à 55 milles à l’ouest-noroît d’Ouessant quand la tempête a éclaté. Il y a neuf hommes à bord.

Le chalutier « Kerguen » se trouve en difficulté à 25 milles au sud des Glénan, il est couché par les lames à trois reprises, mais il arrive à se redresser à chaque fois. Le porte-avion « Foch » qui navigue dans les parages se porte à son secours. Il va aussi assister dans la nuit le cargo grec « Santa Paola », au large de Penmarc’h.

Le « Va! mon petit » prévu mercredi soir à Kérity n’est pas rentré. Finalement on apprend avec soulagement qu’il a pu se réfugier aux Glénan.

Le ligneur de Saint-Guénolé « Vers l’avenir » s’échoue sur l’île Saint-Nicolas aux Glénan.

Au port de Kérity, le chalutier « La Barcarolle » chasse sur son ancre et est entraîné vers les rochers. Le canot de sauvetage du Guilvinec réussit à intervenir malgré la tempête : les marins peuvent alors monter à bord et ramener le bateau à bon port.

Vers 22 heures à Loctudy arrive le « Kerguen », suivi une demi-heure plus tard par le « Mab Manu », qui se trouvait également au large pendant la tempête.

Vendredi 13 : un Neptune de Lann Bihoué quadrille la zone où le chalutier « Agami » a été signalé pour la dernière fois.

Arrivée à Saint-Guénolé du « Gloria Maris » qui ramène le corps de Nonna Tanniou.

La plupart des chalutiers sont toujours en relâche.

Les rues de Saint-Guénolé sont jonchées d’ardoises et de débris divers.

Dimanche 15 : temps froid, neige.

Accalmie sur les lieux de pêche.

Lundi 16 : les recherches de « l’Agami » sont officiellement terminées ; il est déclaré perdu corps et biens. Il y a eu 37 péris en mer en trois semaines.

Mercredi 18 : temps printanier

Week-end du 21 : « Que vienne la nuit » d’Otto Preminger, avec Michael Caine et Jane Fonda, au cinéma Celtic.

Samedi 21 : dans la nuit de vendredi à samedi, la mer est à nouveau démontée. Le « Pors Lambert » perd un de ses marins à Labadie Bank, après avoir été couché par un violent paquet de mer. Raymond Dréau, 42 ans, effectuait son premier voyage sur le bateau.

3000 personnes assistent au service solennel en hommage aux neuf marins de « l’Agami ».

Après trois jours d’efforts, le « Vers l’avenir » d’Alain Bellet, qui s’était échoué à Saint-Nicolas, est tiré de sa fâcheuse position. Trois bateaux ont participé aux opérations : le « Gai moussaillon » de Marcel Boennec, « l’Emblème » d’Olivier Garrec et « la Câline » de Marcel Chaffron. Le « Vers l’avenir » est conduit à Larvor. Il sera réparé au chantier Marcel Cariou.

« Vers l’avenir », carte postale Jean n°227353 (détail).

A Quimper, le meeting et la manifestation de l’Action laïque sont suivis par 8000 personnes.

Dimanche 22 : mauvais temps.

Les Cormorans sont tenus en échec sur leur terrain par l’AS Plouhinec, 1 à 1.

Lundi 23 : lancement au chantier Gourlaouen-Quillivic d’Audierne du « Mab an Tignous ». Il sera commandé par Maurice Guirriec.

Mercredi 25 : tempête, pluie, grêle ; rafales de nord-noroît de 120 km/h à la Pointe du Raz.

Jeudi 26 : réunion du Comité de défense des artisans et commerçants de Penmarc’h, salle Rino Coli.

Week-end du 28 : « Détective privé » de Jack Smight, avec Paul Newman et Lauren Bacall, au cinéma Celtic.

Samedi 28 : service religieux à la mémoire de Raymond Dréau.

Fin février : adjudication à l’entreprise Roger Le Rhun de Penmarc’h, du mur de défense de 557,50 m entre Pen ar Beg et la Joie.

Février : le « Reine des berceaux » de Kérity commence à fréquenter le port de Saint-Guénolé

Bilan du port : 310 tonnes, chiffre d’affaires de 1 402 000 F. (en 1969 447 tonnes , 1 408 000 F)

Ce contenu a été publié dans 5 : De 1870 à nos jours, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *