Février 1969

Samedi 1er : en visite officielle à Quimper, Charles de Gaulle annonce la tenue d’un référendum lors de son passage à Quimper.

Un billet gagnant de la loterie nationale a été acheté au café Gouzien. Il vaut 100 000 F.

Dimanche 2 : beau temps

Cormorans 2 – Loctudy 2

Lundi 3 : chute spectaculaire des températures entre dimanche et lundi. 9° en moins en moyenne pour la Bretagne.

Rafales de 100 km/h à la pointe du Raz en soirée, mer très agitée.

Dimanche 9 : temps très froid

Lundi 10 : le temps se réchauffe légèrement

Mardi 11 : les chalutiers sont « en pêche mauvais temps » ou « à la cape »

Il neige en Bretagne ; 26 cm à Brest.

Dimanche 16 : temps froid et sec, il fait -3° à Penmarc’h. A Douarnenez le port de plaisance est pris par les glaces.

Lundi 17 : lancement aux Chantiers navals de Cornouaille à Tréboul du « Mab ar Viben », chalutier thonier de 19,30 m. Equipé d’un moteur Baudoin DNK6 de 320 cv, il sera commandé par Louis Cossec.

Lancement du « Mab ar Viben ». Photo « La pêche maritime », n° de novembre 1969.

Mardi 18 : tempête dans la nuit de lundi à mardi, véritable blizzard sur le Pays bigouden : neige, faible visibilité et vent violent.

Les chalutiers sont « en pêche mauvais temps » ou « à la cape ».

En essayant de rentrer à Kinsale, « Obélix » tombe en panne d’embrayage. Le « Gué Bihen » qui était déjà à l’abri, sort du port pour l’aider. A 21h30 il parvient à le prendre en remorque et à l’éloigner du danger. Les deux bateaux se mettent à la cape à 4 milles du port.

Mercredi 19 : mercredi des Cendres. Le matin les mascarades font le tour du canton en voitures. L’après-midi c’est en car qu’ils effectuent le tour de la commune. Des défilés étaient prévus au bourg de Penmarc’h, à Kérity et à Saint-Pierre, mais ils sont contrariés par la pluie et le vent, il en est de même pour le rassemblement final sur la place du marché de Saint-Guénolé. Tout le monde se réfugie rapidement salle Kerfriden où se déroule le bal masqué.

Le « Gué Bihen » et « Obélix » sont toujours à la cape devant Kinsale, maintenant accompagnés du « Gars de la pointe ».

Jeudi 20 : rafales à 130 km/h à la Pointe du Raz en matinée.

Il y a de nombreux hectares inondés à Tréguennec, l’eau de mer est remontée jusqu’à 2 km de la côte.

Les chalutiers sont en relâche pour la plupart. Le « Gué bihen » avec  l’« Obélix » en remorque a pu enfin rentrer à Kinsale en fin de matinée.

Samedi 22 : « Obélix » toujours remorqué par « Gué Bihen » sort de Kinsale et fait route terre.

Dimanche 23 : accalmie en mer d’Irlande, les chalutiers font route pêche.

Cormorans 2 – Plobannalec 0 (buts de Gloaguen et Bodéré). Les Cormorans remontent à la cinquième place.

Lundi 24 : une union CFDT des marins pêcheurs bigoudens vient d’être constituée. Les représentants de Saint-Guénolé sont Marcel Bodéré, Jean Guichaoua et Vincent Dréau.

Arrivée au port à 20 h de « Obélix » et « Gué bihen ».

Mardi 25 : drame à Kérity où un jeune de 13 ans, en vacances chez ses grands-parents, est tué par une voiture entre Kérity et le bourg.

Vers 18 heures, la pinasse « Jean-Luc et Philippe » tombe en panne de moteur en baie d’Audierne. En soirée, la mère du matelot, inquiète, alerte les secours. Le chalutier « Belle Bretagne » part à sa recherche et la retrouve peu après minuit.

« Belle Bretagne », carte postale (auteur non identifié)

Le mois de février a été en partie marqué par un temps froid et tempétueux.

Bilan du port : 447 tonnes , 1 408 000 F.

Ce contenu a été publié dans 5 : De 1870 à nos jours, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *