DICTIONNAIRE

Pour accéder aux articles, il suffit de cliquer sur les lettres de l’alphabet proposées sur la liste.

4 réponses à DICTIONNAIRE

  1. jolly dit :

    Bonjour,

    Je me présente Gaëtan JOLLY, étudiant à l’université de Brest. Je fais actuellement une recherche historique sur un ouvrage situé au sud de la plage de Pors Karn, aux abords d’un éperon rocheux. En consultant votre site, il apparaît que la structure décrite peut être assimilée, selon J-R Giot, à un abri à bateaux.

    Par conséquent, je me permets de vous contacter afin de savoir si vous possédiez quelques informations à ce sujet. Par exemple, sur la base de quel ouvrage de J-R Giot vous êtes-vous axé pour décrire cette structure ? De même, serait-il possible d’organiser un entretien avec vous en rapport à ce sujet?

    N’hésitez pas à me recontacter par téléphone au : 06.69.47.31.23

    En l’attente de votre réponse je vous souhaite une bonne journée,

    Cordialement,

    Gaëtan JOLLY,

  2. Tonnelle dit :

    Bonjour,
    Je suis à la recherche d’une traduction ou du moins de la forme francisée d’un rocher de Saint-Guénolé nommé en breton ar Vibenn ( source « Gogolig, ar respont », nouvelle de Jean-Louis Busson dans le journal Ya !, 08-03-2019). Votre article sur les rochers ne le mentionne pas.

    Vous remerciant de votre attention,
    a galon
    Kristen Tonnelle

  3. admin dit :

    Bonjour
    Vous trouverez mon article sur le « Viben » en cliquant sur l’onglet dictionnaire, puis en sélectionnant la lettre V. Le Viben n’est pas un rocher, mais une anse et aussi un petit hameau. Je n’ai pas trouvé d’étymologie convaincante pour ce toponyme. Je me demande même si ce nom est d’origine bretonne.
    Cordialement

    C. Cadiou

  4. Roullot Jean dit :

    Bonjour, je m’appelle Jean Roullot, et j’habite Impasse Kérouil.
    Je travaille en tant que plongeur et retraité, sur plusieurs naufrages concernant St Gué.
    Un navire s’est échoué sur Menhir, et il a laissé sur place de nombreux canons, dont l’un en bronze est exposé au vieux phare.
    Le deuxième en bronze aussi, a été exposé au fort Vauban à Camaret, et ensuite récupéré par la marine, à son départ, de ce site.
    les autres canons sur place, sont en fonte, et n’on pas été répertoriés du au peu d’accessibilité du site.
    Ces 2 canons sont Hollandais et ont été fondus en 1615 et 1618.
    le navire « viendrait du siège de Maracaibo », et le capitaine était Hollandais, et l’équipage Espagnol.
    Les différents cadavres auraient été enterré près de la chapelle de St Pierre.
    Avez vous déjà entendu parler de cette histoire, avez vous des pistes documentaires?
    Cordiales salutations.
    Tel 07 86 71 27 27

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *