Août 1971

Mardi 3 : début de la première « Fête des Cornemuses » de Lorient, qui deviendra plus tard le Festival interceltique

Mercredi 4 : coup de vent, 70 à 80 km/h.

Jeudi 5 : Bernard de Parades présente un montage audiovisuel intitulé « Breiz gwechall » au cinéma Celtic. Il raconte la vie d’un Cornouaillais avant 1850. La séance est suivie par 200 personnes.

Samedi 7 : dédicace de Yann Brekilien à la Maison de la presse.

Vernissage de l’exposition des dessins et peintures de Jean Le Guyader à l’abri du marin.

Samedi 9 : vers midi, un commerçant de Plomeur qui pêchait à la Torche est emporté par une lame. Son fils plonge aussitôt pour le secourir, mais les deux hommes n’arrivent pas à gagner le rivage. Heureusement qu’un pêcheur de Pors Carn, Jean Rechniewski, qui était en canot à proximité, entend les appels au secours et parvient à les sauver.

Dimanche 10 : Festival des Cormorans. Le défilé du matin connaît un grand succès, mais les spectacles de l’après-midi sont moins suivis.

« Le cerf-volant du bout du monde », film de Roger Pigaut, au cinéma Celtic.

Un festival pop a lieu au « Menhir » à Plozévet, dix groupes se succèdent pendant dix heures. C’est une première dans la région et elle est couronnée de succès.

Jeudi 12 : veillée bretonne, chants et poésie, à la salle omnisport de Penmarc’h, avec les Tregeriz et Liliane Gloaguen.

Les thoniers rentrent de leur deuxième voyage avec des pêches très réduites par rapport aux apports extraordinaires de juillet, elles vont de 1300 à 2000 thons.

Samedi 14 : vers 16 heures, un canot pneumatique chavire à Pors Carn, l’estivant qui était à bord est retrouvé noyé.

Lundi 16 : spectacle du chanteur Alain Gallet à l’église de Saint-Guénolé.

Mardi 17 : projection du « Mécano de la Générale » de Buster Keaton au Celtic dans l’après-midi et à la tombée de la nuit de « M. le maudit » de Fritz Lang sur le port.

La convertibilité du dollar en or est suspendue en raison de l’inflation et des déséquilibres croissants des relations économiques internationales des États-Unis. On parle de « dollar flottant ».

Jeudi 19 : le centre d’animation présente un spectacle sur les îles dans l’usine Rio-Le Gall. La soirée, animée par Bernard de Parades, permet de voir des films : « Goémons » de Yannick Bellon, « Le tempestaire » de Jean Epstein, « La mer et les jours » de Kaminker, d’écouter des poèmes dits par Georges Perros et des chansons de Gilles Servat.

Georges Perros

Dimanche 22 : kermesse paroissiale

Mercredi 25 : début des travaux de construction du CES de Pont-l’Abbé

Abondance de sprats en baie d’Audierne.

Jeudi 26 : les travaux de l’école de voile de Penmarc’h se poursuivent, la structure est désormais en place.

Dimanche 29 : en match amical de reprise, les Cormorans sont battus à domicile 3 à 1 par Ergué-Armel, but de Gest pour Penmarc’h.

Bilan mensuel de la criée : 700 tonnes ; 3 123 000 F de chiffre d’affaires.

Ce contenu a été publié dans 5 : De 1870 à nos jours, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Août 1971

  1. Dupouy Jean-Pierre dit :

    Je ne savais pas que Georges Perros avait dit des poèmes à Saint-Guénolé en 1971. Possède-t-on des comptes rendus de cet événement?
    Très heureux d’avoir fait connaissance de M. Cadiou hier, à l’occasion de la lecture-balade « Sur les pas d’Auguste Dupouy ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *