Août 1965

août

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lundi 2 : vent fort, rafales de 75 km/h à Penmarc’h

Mercredi 4 : le « Gué Bihen » est à la vente avec 3250 thons.

Naufrage au large de la Cornouailles anglaise du chalutier « Louison Bobet » du Conquet. L’équipage est recueilli par un chalutier de Moguériec qui le dépose à St-Mary’s (Iles Scilly). Le « Ketty Micou » qui faisait route terre, se détourne pour prendre les marins et les ramener au Conquet.

Vendredi 6 : les enfants des colonies de vacances présents à Saint-Guénolé, en provenance des Vosges, de Haute-Savoie et de Courbevoie, présentent un spectacle Salle Kerfriden.

Week-end du 7 : « La conquête de l’Ouest », western coréalisé par Henry Hathaway, John Ford et George Marshall, au cinéma Celtic.

Celtic, Tél 1965 08

Samedi 7 : mauvais temps, journée très fraiche. L’été est vraiment pourri.

le Premier ministre Georges Pompidou et son épouse visitent les rochers de Saint-Guénolé, puis déjeunent « chez Dodone » à l’Hôtel de la Mer.

Audierne remporte le tournoi annuel de volley-ball de Penmarc’h, en battant Saint-Guénolé en finale par 2 sets à 1.

Dimanche 8 : la Fête des Cormorans se déroule sous le soleil devant une foule dense. Défilé dans les rues le matin, spectacle au stade l’après-midi et bal le soir. La nouvelle reine se nomme Christiane Lucas, ses demoiselles d’honneur sont Monique Le Lay et Marcelle Le Goff.

Cloarec, Tél 1965 08
Lundi 9 : « Gas de Saint-Gué » débarque 3000 thons

Mardi 10 : le « Tonton Louis » en panne d’embrayage est pris en remorque par le « Fils de l’Océan ».

Mercredi 11 : le « Gloria Maris », victime d’ennuis mécaniques a dû écourter sa marée. Il débarque 1900 thons.

Jeudi 12 : après avoir cassé la remorque avec le « Fils de l’océan » à six reprises, le « Tonton Louis » choisit finalement de rentrer par ses propres moyens, il fait route terre au ralenti.

Vendredi 13 : un marin de « l’Enfant des houles » pêche un thon de 5 kg dans le port de Kérity.

Week-end du 14 : « L’homme de Rio » de Philippe de Broca, avec Jean-Paul Belmondo et Françoise Dorléac au cinéma Celtic.

Lundi 16 : la campagne est toujours désastreuse pour les onze sardiniers du port ; ils envisagent de désarmer.

Ferrond, Tél 1965 08
Mardi 17 : les nombreux thoniers rentrés depuis une semaine n’ont pas franchi la barre des 3000 thons, mais une embellie apparaît avec le « Reine des Berceaux » de Kérity qui débarque 3500 thons.

Jeudi 19 : « Fiancé des mers » 3350 thons.

L’équipe de Saint-Guénolé remporte le tournoi de volley inter-plages à Audierne.

Quatre baigneurs se retrouvent en difficulté au sud de la Torche. Malgré l’intervention de sauveteurs bénévoles, dont les enfants de Jean de Rechniewski à bord de leur canot, une victime est à déplorer.

Décès de Yves Stéphan, 61 ans, directeur de la Coopérative maritime des patrons pêcheurs.

Vendredi 20 : « Magicien » 3200 thons, « Youen » 3325 thons.

Week-end du 21 : « Fantomas » de André Hunnebelle, avec Louis de Funès et Jean Marais au cinéma Celtic.

Samedi 21 : les obsèques de Yves Stéphan sont suivies par plus de 1500 personnes.

Le cirque Pinder ORTF est à Pont-l’Abbé.

Mardi 24 : « l’Etoile filante » a du écourter sa marée en raison d’une panne électrique. Il débarque 200 thons.

Mercredi 25 : lors de la dernière réunion du Syndicat d’initiative qui s’est tenue en présence de Jean Bazaine, plusieurs projets ambitieux ont été abordés. En prenant exemple sur le Salon de peinture, il est envisagé d’organiser des concerts, des représentations théâtrales, de la danse…et de faire de Penmarc’h « un centre parmi les plus intéressants des centres régionaux français ». Jean Bazaine est également intervenu pour que le Syndicat d’initiative et la commune protègent efficacement la pointe de Penmarc’h.

Week-end du 28 : « Bons baisers de Russie » de Terence Young, avec Sean Connery, au cinéma Celtic.

Le « Résolu », en panne complète à 30 milles à l’ouest de Penmarc’h, doit demander de l’aide. Il est d’abord assisté par l’escorteur d’escadre « Guépratte », jusqu’à l’arrivée du      « Suzette et Monique » qui le prend en remorque et le ramène à Saint-Guénolé.

Mardi 31 : les apports de thons sont en baisse depuis plus d’une semaine, la moitié environ de la flottille devrait désarmer. Si certains hésitent encore, les nouvelles des lieux de pêche n’incitent pas à repartir.

Emeutes dans le ghetto noir de Watts à Los Angeles, elles font 34 morts et plus de 1000 blessés. Il a fallu 15000 hommes de troupe pour rétablir le calme.

La commission de visite de sécurité ne félicite qu’un seul bateau parmi ceux qu’elle a inspectés au mois d’août à Saint-Guénolé : le « Jean-Luc et Philippe ».

698 t. de thon ont été débarquées en août, mais seulement 4 t. de sardine à cause des températures trop froides du mois d’août. Au total 735 t de poisson ont été débarquées (560 T. en 1964). Le chiffre d’affaires se monte à 2 345 000 F, c’est le record du port (1 604 000 F en 1964).

Autres films projetés en août au Celtic : « Un chien dans un jeu de quilles » de Fabien Collin avec Christian Marquand le 2, « La chasse à l’homme » d’Edouard Molinaro avec Jean-Claude Brialy le 9, « Les ambitieux » d’Edward Dmytrick, avec George Peppard et Carroll Baker le 11, « Quatre garçons dans le vent » de Richard Lester, avec les Beatles le 16, « Ballade pour un voyou » de JC Bonnardot, avec Laurent Terzieff le 18,                           « Carambolages » de Marcel Bluwal, avec Brialy et Sophie Daumier le 23, « Electre » de Michael Cacoyannis, avec Irène Papas le 25.

Celtic, tél 1965 08 b

Les demandes de location ont été très nombreuses, le Syndicat d’initiative n’a pas pu toujours les satisfaire.

Ce contenu a été publié dans 5 : De 1870 à nos jours, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Août 1965

  1. Pierre Portais dit :

    Bonjour,
    mes « collègues » m’ont dit que vous étiez passé au marché de St Gué ce matin et que vous avez évoqué la possibilité de « récupérer » des photos publiées dans le Mouez. Je suis bien sûr tout à fait d’accord, mais il faudrait que vous me disiez lesquelles pour que je vous les transmette en bonne définition. Je suppose que vous avez une adresse de courriel directe, ce sera plus facile ou téléphonez-moi: 02 98 58 73 35 ou 06 76 99 70 77.
    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *